A quand une pilule contraceptive pour les hommes ?

La pilule masculine, c’est pour bientôt. En tout cas, selon des chercheurs aux États-Unis. Durant un congrès de la Société américaine d’endocrinologie, il y a une semaine, ils ont révélé des résultats plutôt prometteurs.

Pixabay © Anestiev

Les hommes seraient-ils prêts à gagner du poids en échange d’un moyen contraceptif efficace ? Cette question était sur toutes les lèvres lors de la réunion annuelle de la Société américaine d’endocrinologie. Les résultats du premier essai clinique ont été dévoilés à l’Université de Washington. Une étape historique dans la recherche d’une alternative au préservatif ou à la vasectomie.

Plus de 80 sujets masculins – entre 18 et 50 ans – ont ingéré une pilule tous les jours, pendant un mois. Dans la majorité des cas, ils ne pouvaient plus procréer après cette période. La DMAU ou diméthandrolone undécanoate semble plutôt efficace. Elle réduit les niveaux de testostérone, mais aussi la production de spermatozoïdes.

Le hic, ce sont les effets secondaires. Ce médicament peut causer une réduction du « bon » cholestérol, une prise de poids progressive et une baisse de la libido. Des effets secondaires auxquels les femmes sont déjà habituées. La pilule est le moyen de contraception qu’elles utilisent le plus. Mais, selon le Baromètre de Santé Publique France, elles en consomment de moins en moins depuis 2012.

Les hommes sauront-ils faire les mêmes sacrifices ?

Marie Boetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *