Arnaud Mizzon : l’homme qui aime rendre les gens heureux !

À l’occasion de la saison 2 de « En coloc », nous avons pu nous entretenir avec le réalisateur Arnaud Mizzon. Portrait d’un homme qui aime voir les gens sourire.

Arnaud Mizzon, réalisateur d’ « En Coloc »

 Arnaud Mizzon, commence sa carrière en tant qu’acteur. C’est à l’âge de sept ans, qu’il fait ses débuts sur la scène pour une pièce de théâtre. Jouer, c’est pour lui une passion, qu’il met de côté quelques années et rentre dans un moule scolaire « normal ». « Ça fait peur de se lancer. Mais j’ai toujours eu ça en moi. Un jour, j’ai vraiment voulu assumer la hauteur et la grandeur de mes rêves. J’ai tout plaqué pour devenir acteur ». Arnaud Mizzon à 24 ans quand il décide que sa vie suivrait ses envies.

Arnaud Mizzon, un amoureux du cinéma

Il joue pour le théâtre, la télévision et le cinéma. Ce dernier, est une réelle passion pour le comédien. C’est dans le septième art qu’il se sent le plus à l’aise. « Le théâtre j’aime beaucoup, mais je prends plus de plaisir à être sur un plateau à travailler avec une équipe permanente. Il y a également un côté troupe au cinéma dont on parle moins, mais avec mes techniciens on est vraiment une famille». Il souligne que le théâtre est toutefois un art vivant incroyable, avec les réactions du public en direct. Mais son choix à lui, c’est le cinéma que ce soit en tant qu’acteur ou réalisateur.

« Je veux toujours voir les gens heureux »

Dans ses plus grands souvenirs, Arnaud Mizzon a toujours aimé écrire des histoires pour une très belle raison qu’il nous a confiée: « J’ai toujours vu le mal chez les gens, leur mal-être et j’ai toujours envie de les aider. Je veux toujours les voir heureux, je ne supporte pas qu’ils soient malheureux, j’ai envie d’aider tout le monde. Même les gens très heureux, j’ai envie de leur apporter de la joie ».

Selon lui, être acteur demande du talent, mais un talent qui est subjectif… il a envie d’aller plus loin et son amour pour l’écriture prend le dessus. Il commence à écrire des petites séries et des sketchs pour ses copains. « J’ai commencé un peu à réaliser et je me suis rendu compte que j’étais très fort pour diriger les acteurs parce que j’étais également un acteur. C’était plus facile pour moi d’avoir leur langage pour qu’ils comprennent. Par la force des choses, j’ai commencé à avoir des rôles de plus en plus importants. On ma demandé d’écrire un sketch ou deux de manière rémunéré ». Jusqu’au jour où une rencontre va faire basculer sa vie et sa carrière… TF1 pour « En Coloc », qu’il a pu réaliser sur le groupe ! Arnaud Mizzon, un homme qui a su rester humble explique : « Il y a plein de choses qui ont bouleversé ma carrière. C’est encore une petite carrière, mais aussi petite soit-elle « En Coloc » sur TF1, a vraiment fait bouger les choses pour moi. Car devenir réalisateur chez TF1 à 27 ans, t’ouvre beaucoup de portes». Arnaud Mizzon, poursuit son chemin avec brio et monte sa boîte de production Lorbac Production, qui a participé à la saison 2 de « En Coloc ».

« En Coloc », c’est reparti !

En « Coloc », une idée originale de Capucine Anav, qui est venue à la rencontre d’Arnaud Mizzon. « Elle avait plein d’anecdotes et d’histoires qu’elle avait noté. Elle m’a demandé de créer un univers. J’ai tout créé autour de la colocation. Les décors, les costumes, les personnages, les intrigues… ». Une saison 1 a donc vu le jour en 2016, avec Capucine Anav (Justine), Antony Vincent (Ben) et Thibault Duboucher (Thomas). Une saison sur le vivre ensemble, les vacances en coloc, la famille, les problèmes financiers…qui a connu un succès fulgurant avec plus de 200 000 vues sur chaque épisode ! L’équipe a donc décidé de revenir avec une saison 2. Une véritable mini série, puisque les neuf épisodes se suivent. Il est impossible d’en rater un si vous voulez comprendre la suite ! Avec un thème principal, dont tout le monde a bien besoin dans notre société actuelle : le rêve. « Pour écrire cette saison 2, je suis parti d’un fait très réel : Est-ce que pour moi en 2018, à l’ère des réseaux sociaux où l’emploi est bouché, a t’ont le droit de croire en ses rêves ?  ».

 

Des sujets importants sont mis en avant comme la sexualité, l’homosexualité, la transsexualité… « On parle de choses très sérieuses, mais de façon légère car on ne veut pas plomber l’ambiance ».

Pour ces nouvelles aventures, vous retrouverez la belle Capucine Anav, son acolyte Antony Vincent et le petit nouveau Walid Ben Mabrouk ! Une série à ne surtout pas louper si vous avez envie de passer un bon moment devant cette formidable colocation !

Du rire au drame

Nous finissons cet agréable entretien avec les derniers projets du réalisateur. Vous l’aurez compris, Arnaud Mizzon aime faire rire les gens. Mais ses nouvelles idées, se tournent vers de nouveaux horizons, notamment son premier court-métrage qui arrive en fin d’année. « C’est un drame. J’ai envie de raconter quelque chose de sérieux. Sans dire que la comédie ce n’est pas sérieux, bien au contraire, mais j’ai envie de toucher un autre public ». L’équipe de PressEyes a hâte de découvrir la face cachée de cet homme bienveillant au bonheur des autres.

Mathilde Dandeu

 Pour en savoir plus :

 http://lorbacproductions.com/

https://www.instagram.com/encolocoff/?hl=fr

https://www.facebook.com/EnColocOff/

https://www.youtube.com/channel/UCZPvg8T0V82gG8CZXLiugVg 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *