Au Pakistan, une héroïne de bande dessinée contre la corruption et les violences faites aux femmes

“Pakistan Girl” voici la nouvelle héroïne d’une bande dessinée créée par Hassan Siddiqui. Elle permet à la jeune génération de prendre exemple pour permettre l’indépendance des femmes. 

Vêtue d’une cape verte, la couleur du Pakistan, cette héroïne se bat pour protéger les femmes battues et s’en prend aux policiers corrompus, un modèle de féministe pakistanaise. Dans ce pays où les violences conjugales et autres  violences contre les femmes sont très présentes, l’auteur de cette bande dessinée veut inspirer toutes ces jeunes femmes de son pays et qu’elles prennent cette histoire comme modèle. A travers les pages, on peut voir “Pakistan Girl”, de son vrai nom Sarah, qui réalise de nombreuses bonnes actions. Elle maîtrise un homme qui est en train d’insulter une femme dans un marché, mais elle sauve aussi une petite fille prise en otage par un policier. Elle aime lire, s’occupe de ses chats, et sort avec des amies, certaines choses que ne peuvent pas faire librement les femmes Pakistanaises.

Cette jeune fille découvre ses supers pouvoir lorsqu’elle se réveille du coma après une explosion dans son village. Elle pourra dès à présent lancer des éclairs de ses mains qui peuvent lui permettre de défendre sa société.

« Cela manque de femmes qui puissent servir de modèles ou de super-héroïnes dans les grands médias ici. Nous voulions créer un personnage féminin fort, que les filles, et même les garçons du Pakistan, puissent admirer.”, a expliqué Siddiqui. Une jeune femme qui pourrait devenir l’héroïne de toute une génération.

Le premier tome de cette bande dessinée a été publié par HS Comics cet été en une centaine d’exemplaires en anglais. La BD est disponible dans toutes les librairies et les cafés d’Islamabad et de Karachi. Mais afin de toucher un plus grand nombre de personnes dans le pays, une publication en ourdou sera bientôt faite. Hassan Siddiqui pense également à une possible adaptation en dessin animé.

“Nous voulions qu’elle joue un rôle dans l’égalité entre les sexes, en affichant une super héroïne cool sur la couverture. Le message du comics, c’est que les femmes peuvent aussi être des super héros solides, en faisant le travail que l’on attribue normalement aux hommes. Et le personnage ressemble alors à n’importe quelle fille du pays”, a expliqué Hassan Saddiqui.

Léna Marjak

(Source photos :Channel NewAsia et actualité.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *