Inde : Un « intouchable » en passe de devenir président

Les législateurs indiens ont voté aujourd’hui pour élire le prochain président. Le candidat du Premier ministre Narendra Modi, issu de la communauté défavorisée des dalits, est pressenti pour l’emporter. 

Qui prendra la suite de Pranab Mukherjee à la présidence du deuxième pays le plus peuplé du monde ? C’est ce que vont décider les quelques 4900 élus des assemblées parlementaires nationales et régionales indiennes, ce mardi. Le poste, principalement honorifique, marquerait l’histoire du pays si il était occupé par un « intouchable ».

C’est Ram Nath Kovind, ancien avocat de 71 ans issu de la communauté des dalits (socialement et économiquement marginalisés car considérés comme au bas de la hiérarchie des castes), autrefois appelés « intouchables », qui pourrait bien être désigné pour assurer la présidence de l’Inde. Issu de la mouvance nationaliste Hindoue, il pourrait bien renforcer la mainmise de Modi sur le pouvoir et lui permettre de marquer des points auprès de la communauté dalit, qui compte 200 millions de personnes, en vue des législatives de 2019.

L’opposition appelle à rejeter les clivages

De son côté, l’opposition a elle aussi présenté une candidate dalit, l’ex-diplomate Meira Kumar. La leader de l’opposition, Sonia Gandhi a présenté ce scrutin comme un « choc d’idées » tout en appelant à rejeter « la vision étroite, clivante et communautaire » de l’Inde représentée, selon elle, par le pouvoir en place.

Source photo : Ouest-France

Audrey Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *