La belle histoire de l’eau de Cologne

L’eau de Cologne souvent rattachée à l’odeur de nos grands-parents redevient un élément essentiel à notre routine beauté. De nombreuses enseignes la remettent au goût du jour, notamment la maison ambassadrice de cette eau, Guerlain.

Eau de Cologne Guerlain

 

Considérée comme un parfum bas de gamme, l’eau de Cologne retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse sur nos étagères de la salle de bain. Veille de plus de 300 ans, elle a été inventée – comme son nom l’indique – à Cologne par un Italien originaire de Milan,  Giovani Paolo Feminis. En 1695, il invente une recette qu’il appellera « Aqua Mirabilis » et qui sera commercialisée sous le nom d’eau de Cologne. Dès 1716, elle sera transmise à ses descendants. Mais son plus gros succès arrive en 1853 grâce à la maison Guerlain qui en fait une renommée mondiale…

Une eau impériale

Apparue au 18ième siècle en Allemagne, l’eau de Cologne se doit d’être riche en Hespéride autrement dit en agrumes.

François Pascal Guerlain, décide à son tour de créer la sienne, pour l’impératrice Eugénie à l’occasion de son mariage avec Napoléon III.  Une eau qui deviendra par la suite la plus célèbre. Il suit le chemin classique avec une fragrance fraîche à base « de bergamote qui a cette fraîcheur un  peu fruitée, d’orange, de citron, et puis surtout de la fleur d’oranger qui lui donne ce côté assez ample et charmant. »  « Le principe même de l’écriture de l’eau de Cologne,  c’est la fraîcheur et la légèreté, ce ne sont pas des compositions qui ont la vertu d’être extrêmement pérennes sur la peau. C’est quelque chose qui s’évapore relativement vite » raconte, pour la Quotidienne sur France 5, Thierry Wasser maître parfumeur Guerlain.

Un chemin peut-être classique pour cette composition chez Guerlain, mais qui va offrir à l’eau de Cologne un destin fabuleux encore et toujours commercialisée.

Guerlain, de génération en génération

C’est donc au 19ième siècle que l’eau de Cologne est à son apogée grâce aux membres de l’aristocratie puis de la grande bourgeoisie. Ils s’arrachent ce flacon de François Pascal, orné d’abeilles emblème de l’empire, des armes impériales, le tout recouvert d’or fin.  Dans la maison, les parfumeurs ont créé leur propre parfum chacun à leur tour, par exemple « l’Eau de Fleurs de  Cédrat » qui est une création de Jacques Guerlain en 1920. Thierry Wasser, l’actuel parfumeur, est arrivé en 2008, lui aussi a voulu laisser sa marque. Une eau qui suit le schéma traditionnel, tout en y ajoutant sa petite touche personnelle. « Il y a toujours la bergamote qui est un chéri chez nous, du citron, de l’orange et de la mandarine, ensuite des notes relativement vertes parce que j’adore les notes végétales qui donnent cette fraîcheur et cette dynamique aux notes Hespérides. »

Une fabrication au cœur de Paris

La maison de luxe a son propre atelier de production en région parisienne. Dans les coulisses de l’établissement, on y retrouve environ 900 matières premières : du néroli, de la bergamote, du citron, de la lavande, de l’orange. Elles sont d’abord pesées, il faut respecter au 100ième gramme près la formule transmise par le parfumeur. Un concentré est alors fabriqué pour réaliser la Cologne avec différentes essences qui sont mélangées entre elles, dans un ordre précis. Elles sont par la suite homogénéisées pendant 40 minutes. Enfin, le concentré est placé dans des cuves pour la maturation pour que l’interaction des matières entre elles soient bonifiantes.

Une fois la maturation terminée, on procède à la mise en alcool avec de l’eau. « On a besoin d’un support qui vise à l’explosion globale, l’alcool est un super diffusant »,  explique, Paulo Dinis, responsable de Fabrication de Guerlain.  Une fois toutes les étapes effectuées, l’eau de Cologne est prête à être mise en bouteille,  à la main chez Guerlain ! D’où son prix dans les 80 euros, mais  qui reste moins cher qu’un parfum – lui plus élevé en matières premières (5% pour l’eau de Cologne contre 20 à 40% pour le parfum).

Pas d’inquiétude, si l’eau de Cologne des grandes marques est assez élevée,  il existe des eaux à bas prix de très bonne qualité comme : Mont Saint Michel, Bien-être, Roger Gallet qui sont des produits de très bonne qualité !

Notre sélection :  

 

Mathilde Dandeu 

One thought on “La belle histoire de l’eau de Cologne

  1. Bonjour,
    L’Eau de Cologne est arrivée à Paris en 1806 rapporté d’Allemagne par Jean-Marie Farina, qui ouvre Boutique rue Saint-Honoré à Paris et fût le fournisseur de Napoléon 1er.
    Les beaux-frères Armand Roger et Charles Gallet reprennent cet établissement en conservant précieusement la formule de cette Eau de Cologne originelle. Fournisseur de Napoléon III, de la Reine Victoria, etc., ils ont par la suite donné ses lettres de noblesse à la Maison Roger&Gallet, telle que nous avons le bonheur de la connaître encore aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *