Le « mix and match » des créateurs à la Fashion Week de Paris

La Fashion Week de Paris, c’est fini. Du 1er au 5 juillet, la haute couture a été mise à l’honneur dans la capitale de la mode. L’occasion de présenter des collections automne-hiver uniques. Voici les maisons de couture qui ont fait tourner les têtes de l’équipe de PressEyes.

Elie Saab

Imprégné d’un voyage à Barcelone, Elie Saab a dévoilé une collection épurée et fluide, ce mercredi 4 juillet. Des créations mises en valeur par des motifs travaillés et colorés. Chaque tissu est choisi au détail près pour un véritable jeu d’ombres et de lumières.

Brocart, gazar de soie… Elie Saab a exploré différentes matières. Et ce, pour confectionner des pièces tout droit sorties d’un red carpet.

« Of Forms and Light » est un voyage dans un univers magique et doux. Entre combinaisons et robes de soirée, le créateur libanais propose des silhouettes romantiques. Un hiver dans lequel on aimerait bien s’immerger.

Ralph & Russo

Le duo a revisité le smoking féminin dans un décor triangulaire et lumineux, ce lundi 2 juillet. En robe ou en tailleur, la pièce iconique a inspiré la maison de couture européenne. Un bon moyen de sublimer la femme moderne.

Looks 1 – 6 from Ralph & Russo's AW18 Couture Collection. #ralphandrusso #couture

A post shared by Ralph & Russo (@ralphandrusso) on

Une collection emplie de diversité. Ralph & Russo ont misé sur un mélange de transparence et d’opacité brillante. L’objectif, allier le style monochrome et des créations plus légères.

Looks 44 – 47 of Ralph & Russo's AW18 Couture Collection. #ralphandrusso #couture

A post shared by Ralph & Russo (@ralphandrusso) on

Des pièces qui s’inscrivent dans une atmosphère années 80, mais adaptée au quotidien des femmes. « La mode, telle une architecture de qualité, doit répondre à un rythme de vie. Vous ne pouvez pas être élégante sans être gracieuse et vous ne pouvez pas être gracieuse sans être confortable », expliquait la styliste Jacqueline de Ribes, comme indiqué sur le site de la marque.

Antonio Grimaldi

Là aussi, les mots d’ordre sont « mélange des genres ». Pour Antonio Grimaldi, il s’agit de la crête métallique associée aux longues robes de soirées, ce lundi 2 juillet. Du doré avec du blanc écru, un assortiment qui crée la surprise. Mais pour le créateur, c’est une manière de créer des looks modernes.

Antonio Grimaldi conçoit une image novatrice de la femme. Un nouveau langage qui se transmet à travers des pièces à la fois amples et cintrées. Le tout sublimé par des encolures gigantesques et des bustiers miroir. Une féminité punk.

Il marque une première fois dans l’histoire de sa maison de couture, dans les Salons France-Amériques. Elle n’avait jamais révélé ses créations à la Fashion Week de la haute couture de Paris.

Marie Boetti

(Capture Instagram @antoniogrimaldi @ralphandrusso @eliesaab)

One thought on “Le « mix and match » des créateurs à la Fashion Week de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *