L’orthorexie, quand bien manger devient une obsession

Aujourd’hui, il existe de multiples régimes alimentaires. Et ce, pour avoir une alimentation dite « saine ». Sans gluten, végétarien ou encore végétalien. Mais attention, car, chez certains adeptes, cela devient vite une obsession ou un trouble du comportement, que l’on appelle l’orthorexie.

 

Faire de belles photos pour son compte Instagram avec une assiette saine et colorée, faire attention aux produits consommés, devenir végane ou free gluten sont autant d’initiatives bénéfiques pour la santé.  Si bien manger est recommandé par les médecins, parfois on peut vite tomber dans un cercle vicieux et tomber dans l’excès qui peut vite devenir un trouble du comportement, appelé l’orthoréxie. 

On connaît la boulimie et l’anorexie. Mais alors, l’orthorexie, qu’est-ce que c’est ? C’est également un trouble alimentaire qui se manifeste par une obsession alimentaire. Contrairement à une personne boulimique ou anorexique, l’orthoréxique n’a pas de problème avec la quantité ingurgitée, mais avec la qualité des aliments. La recherche de l’alimentation saine devient primordiale et les personnes qui en souffrent peuvent passer plusieurs heures à réfléchir à leur régime alimentaire. Leur corps doit rester sain avec des aliments sains. Le fait de manger n’importe quoi, comme un bon fast food, peut devenir une véritable source d’angoisse. Une angoisse qui se matérialise par la peur d’incorporer des produits de mauvaise qualité dans leur organisme. L’orthoréxique veut garder le contrôle sur son alimentation. Un procédé qui va le rassurer. Mais, s’il déroge aux règles alimentaires, il peut ressentir une culpabilité très forte. Bien manger devient une obligation qui peut être épuisante psychologiquement et entraîner même l’exclusion sociale. Comment accepter d’aller manger au restaurant ou chez des amis sans pouvoir contrôler si les aliments sont assez sains ? C’est pourquoi les orthoréxiques préfèrent manger chez eux et être très actifs sur les réseaux sociaux, comme l’explique la sociologue Camille Adamiec : « même si on mange seul, poster des photos de son repas permet d’avoir des likes, des commentaires et de sortir de son isolement ».

Petit à petit, cette obsession peut même aller jusqu’à  l’exclusion de certains aliments et créer des carences.

Quel est le profil des personnes orthoréxiques ?

D’après le docteur Pascale Modaï, ce sont souvent des mamans « qui veulent donner le meilleur à leur enfant, les informations contradictoires des médias les font culpabiliser et elles ne savent plus quoi faire» et vont tomber dans l’excès.  Le médecin a parfois rencontré des enfants qui ont « refusé un gâteau, car il y avait de l’huile de palme dedans. »

Ensuite, les personnes à tendance orthoréxique sont souvent « des bons élèves ». Ils sont en général sportifs. Ils veulent bien faire et être parfaits. Mais, le problème, c’est qu’à force de faire attention, ils n’ont même plus de plaisir à manger. Ils consomment avec leur tête. C’est à ce moment-là que commence la souffrance.

Attention tout de même, toute personne qui prend soin de son alimentation n’est pas orthoréxique.  C’est un véritable trouble du comportement qui a des impacts négatifs sur le quotidien.

Mathilde Dandeu 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *