Ocean’s 8 : qu’est-ce que le women empowerment ?

Imaginez un groupe de huit femmes qui décident de voler les bijoux exposés au Met Gala. Impossible ? Avec la franchise « Ocean’s 8 », ce rêve est devenu réalité (ou du moins fiction dans la réalité). Le résultat s’avère saisissant, empli d’humour et de women empowerment. Mais, qu’est-ce que ça signifie concrètement ?

Capture Youtube / Warner Bros Pictures

Le women empowerment, c’est donner de l’importance aux femmes. Et ce, de manière positive. Il s’agit de leur permettre de briller et ne pas brimer leur beauté (intérieure et extérieure) dans une société patriarcale. Une mission qu’accomplit à merveille le film de Gary Ross (Hunger Games).

Si le scénario s’avère un peu bancal, voire similaire aux anciens films, le long-métrage sorti le 13 juin dernier n’en est pas moins magique. Voilà pourquoi :

Rihanna rayonne grâce à son personnage

La chanteuse interprète une jeune hackeuse qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Nine ball est fidèle à elle-même. Intelligente et déterminée, elle assume ses origines – ce qui peut paraître comme un cliché pour certains. Pourtant, tout est réfléchi derrière ce personnage. Rihanna s’en est assuré. Elle s’est glissée dans la peau de cette femme et dans son histoire, notamment grâce à ses dreadlocks. Une coiffure choisie spécialement par l’artiste originaire de la b*Barbade.

Cate blanchett et sa quête du féminisme

Cate Blanchett n’a jamais caché son avis sur la position de la femme dans la société. Il est clair que, pour elle, elle occupe une place importante. Une valeur qu’elle fait transparaître dans chacun de ses films et chacune de ses apparitions lors des cérémonies. Sa présence au Festival de Cannes avait été remarquée, tout particulièrement quand elle s’est tenue sur les marches avec 80 femmes à ses côtés. « Ocean’s 8 » n’échappe pas à la règle. Elle s’impose à nouveau comme un modèle de force et de courage.

Own it. #Oceans8

A post shared by Ocean’s 8 (@oceans8movie) on

Sandra Bullock avec sa filmographie

A seulement 53 ans, elle réunit une quarantaine de films dans lesquels elle a pu témoigné de ses talents d’actrice. Entre « Gravity » et « Les Flingueuses », elle multiplie les genres. Ici, elle s’impose dans la lignée de grands acteurs, tels que Georges Clooney, Vincent Cassel, Matt Damon, Brad Pitt…

Le charisme de Anne Hathaway

Ce n’est pas par hasard que l’actrice des « Misérables » a été choisie pour le rôle de Daphne Kluger, une grande actrice qui marraine le Met Gala dans le film. Pleine de grâce, elle s’affirme comme une femme aux plusieurs facettes. Une diversité confirmée par un plot twist dans le film.

La folie de Helena Bonham Carter

Vous la reconnaissez peut-être. Elle jouait Bellatrix Lestrange dans la saga Harry Potter. Aujourd’hui, elle conserve le grain de folie que ce personnage possédait. Une appétence qui lui permet d’interpréter une créatrice de mode loufoque et dépressive.

In it to win it. #Oceans8 is in theaters TOMORROW! Get tickets: link on page

A post shared by Ocean’s 8 (@oceans8movie) on

De nouvelles têtes comme Awkwafina, Mindy Kaling

L’une est apparue dans « Dude » aux côtés de Lucy Hale, l’autre a sa propre série comique. Ces deux étoiles montantes promettent de briller dans le futur. En tout cas, elles y sont parvenues dans « Ocean’s 8 ».

Marie Boetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *