Actu People

Un hymne féministe repris par une trentaine de chanteuses

par  | 

39 chanteuses se sont réunies le temps d’une vidéo pour interpréter l’hymne du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). Un clip dévoilé à deux jours de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée tous les 25 novembre.

Capture Youtube / 39Femmes VEVO

« Debout femmes esclaves et brisons nos entraves » ou encore « asservies, humiliées, les femmes, achetées, vendues, violées, dans toutes les maisons ». Voilà les mots qu’entonne un ensemble de 39 artistes au sein d’une même vidéo. A l’initiative du groupe Brigitte, des chanteuses telles que Elodie Frégé, Inna Modja, Pomme, Barbara Palvi, Olivia Ruiz et Julie Zenatti reprennent l’hymne emblématique du Mouvement de Libération des Femmes (MLF), intitulé « Debout les femmes ».

Aurélie Saada, membre du duo musical aux côtés de Sylvie Hoarau, a tenu à réaliser un clip vidéo. Elles ont toutes les deux été « bouleversées par la rencontre et la découverte de l’action formidable et nécessaire de la Maison des femmes » de Saint-Denis à qui seront reversés les fonds récoltés grâce à ce projet.

 

Comme l’a expliqué la chanteuse sur Instagram, les femmes qu’elles ont invitées avaient la possibilité de proposer à d’autres artistes qu’elles connaissaient de se joindre à elles : « Nous ne savions pas si nous allions être 8 ou plus, nous étions 39 ! »

« Nous sommes d’origines différentes, de milieux différents, d’âges différents. Nous voulions élever nos voix ensemble, comme s’il y en avait qu’une, en chœurs, parce qu’aussi différentes sommes nous, nous faisons bloc pour protéger nos sœurs, nos amies, nos filles, nos mères », a-t-elle écrit il y a deux jours.

View this post on Instagram

Bouleversées par la rencontre et la découverte de l’action formidable et nécessaire de la La Maison des femmes, avec Brigitte, nous voulions lui apporter notre soutien. Nous avons invité les chanteuses que nous connaissions à venir reprendre avec nous l’hymne du MLF dont le texte résonne encore si fort même 50 ans plus tard. Nous avons demandé à chacune d’entre elles d’inviter les chanteuses qu’elles connaissaient. Nous ne savions pas si nous allions être 8 ou plus, nous étions 39 ! Nous sommes d’origines différentes, de milieux différents, d’âges différents. Nous voulions élever nos voix ensemble, comme s’il n’y en avait qu’une, en chœurs, parce qu’aussi différentes sommes nous, nous faisons bloc pour protéger nos sœurs, nos amies, nos filles, nos mères. Nous remercions toutes les chanteuses pour leur engagement. Nous remercions Monique Wittig, Antoinette Fouque et les Éditions des femmes pour ce texte si puissant, Lauren Bastide et @lapoudretv pour son combat et l’impulse formidable qu’elle a su nous donner, @flojeux et @pontmorganeprod.fr pour nous avoir permis de mettre cela en image. Un immense merci à Raphael Hamburger pour son studio Saint Germain, et à Stan de nous avoir enregistrées. Tous les fonds récoltés sont reversés à @lamaisondesfemmes_sd , pour qu’elles puissent en ouvrir d’autres et que leur action perdure. #SoyonsDesHéroïnes Retrouvez « Debout les Femmes » sur toutes les plateformes : https://39femmes.lnk.to/DeboutLesFemmesIA Le 25 novembre est la journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes

A post shared by Aurelie Saada (@aureliesaada) on

« Debout les femmes » a été créé collectivement par des militantes féministes en 1971 à Paris. L’hymne est généralement interprété sur l’air du Chant des marais, aussi appelé Chant des déportés, composé par les prisonniers d’un camp de concentration dans les années 1930 en Allemagne.

Il a été récupéré par le MLF afin de représenter la lutte des femmes. Impulsé par la révolte de Mai 68, le mouvement a été fondé par trois d’entre elles : Antoinette Fouque, Monique Wittig et Josiane Chanel. Cette organisation indépendante et non mixte a notamment permis la création de la loi sur l’égalité salariale entre les sexes de 1972.

Marie Boetti

LIRE AUSSI 

Meghan Markle soutient le combat des femmes en Nouvelle-Zélande

“Me Too” ou le réveil d’un mouvement renforcé par les femmes

Fatima Adoum: l’actrice qui met en lumière la force des femmes !

Top 5 des phrases à ne pas dire aux femmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *