Une alarmante pénurie de gynécologues

Selon une enquête réalisée par Le Monde, la France compterait seulement 1200 gynécologues pour 28 millions de femmes.

L’inquiétante pénurie de gynécologues. Source Photo : Pinterest-pharma24 Apotheken

 Aujourd’hui prendre rendez-vous chez le gynécologue est devenu un long combat pour les femmes, avec des mois d’attentes à la clé. D’après l’enquête du Monde publiée jeudi dernier, la France compterait plus que 1136 spécialistes de la santé sexuelle et reproductive des femmes, pour 28 millions de femmes âgées de plus de 16 ans. Un chiffre qui a chuté de 41,6% entre 2007 et 2017 ! Six départements n’ont plus de gynécologues.

Cela ne va pas aller en s’arrangeant, si l’on se fit aux projections de l’Ordre des médecins. Ils prévoient une diminution d’ici 2025 avec seulement 531 spécialistes.

Hors de prix

La cause, la suppression en 1984 du diplôme spécifiquement français de gynécologie médicale (non reconnu en Europe). Une défaillance que les pouvoirs publics n’ont réparée qu’en 2003. Aujourd’hui il est bien trop tard pour maintenir le taux de renouvellement des gynécologues médicaux. Lorsque qu’ils partent à la retraite, beaucoup ne retrouvent donc pas de remplaçants. De nombreuses femmes ne peuvent plus avoir accès aux soins gynécologiques et doivent parfois faire des kilomètres pour se faire examiner. Certaines renoncent même à se faire soigner.

Une baisse qui engendre une envolée des prix. Consulter devient un luxe… Selon l’enquête, seuls 38% des gynécologues se limiteraient à une consultation à 30 euros. À Paris ils ne seraient que 18%. Pour les autres les tarifs peuvent varier entre 35 et 85 euros ! Un problème donc bien plus grave pour des femmes qui n’ont pas les ressources nécessaires.

Des alternatives existent comme consulter son médecin généraliste ou des sages femmes libérales spécialisées qui sont en capacité d’un suivi de prévention.

Mathilde Dandeu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *