Portraits

Antony Vincent : du rire aux larmes

par  | 

L’acteur français Antony Vincent vit de sa passion et fait de ses rêves une motivation pour parvenir à ce qu’il aspire en tant que comédien et scénariste.

 Malheureusement pas de rencontre officielle avec l’acteur Antony Vincent. On se contentera d’une interview par téléphone. À l’autre bout du fil, on imagine son sourire grâce à sa voix enjouée et pleine d’enthousiasme. Un moment agréable avec une personne qui a su rendre cet appel vivant. Après quelques mots échangés, l’interview commence…

Devenir comédien

Antony Vincent débute sa carrière en se mettant en scène avec du stand-up et participe à l’émission « On ne demande qu’à en rire », sur France 2. Si le jeune homme aime apporter sa bonne humeur, il se rend vite compte que ce n’est pas ce qu’il veut faire de sa vie. Il veut devenir acteur ! « J’aime pouvoir jouer des rôles et incarner des personnages différents. Comédien, c’est la chance de vivre plusieurs vies dans une seule. Se surpasser et incarner des choses que l’on ne sera jamais dans la réalité ».

Antony Vincent

Antony Vincent, l’acteur aux grands rêves. ( Crédit photo Ben Lévy)

Très vite, il rencontre Capucine Anav (Secret Story/ Chroniqueuse Touche Pas à Mon Poste), qui lui propose de jouer dans sa web série « En coloc », produite par OROA Production. Une expérience enrichissante, qui lui a permis de faire de belles rencontres et se faire connaître. Le jeune homme poursuit son chemin, il aura notamment l’un des rôles principaux dans la prochaine vidéo du cinéaste Wil Aime. Pour l’occasion, le comédien s’est glissé dans la peau d’un personnage riche, dépendant à la drogue, qui se fait séquestrer. « La drogue, c’est quelque chose que je ne prends pas. Je suis quelqu’un qui évite les problèmes, je n’aime pas me prendre la tête. Ici je joue vraiment un rôle qui n’est pas moi, c’était vraiment bien ».

 Une tournée dans toute la France

 Dès septembre, on le retrouvera à l’affiche de la pièce de théâtre « Les pieds nus dans la neige », aux côtés de Cyril Etesse. L’histoire retrace celle d’un président de la République en perte de vitesse, avec de mauvais sondages. Ce dernier décide de faire appel à un jeune conseiller en images et en communication. Un problème intergénérationnel se pose et tout ne va pas se passer comme prévu. « Le président, c’est une personne qui ne pense qu’à lui. Il se fout royalement du peuple. Ce qu’il veut c’est juste s’enrichir ».

Une pièce écrite bien avant la contestation des « gilets jaunes » et qui devient sans le vouloir une représentation de la crise actuelle que connaît la France. Mais cette pièce rend avant tout hommage à notre légendaire Louis de Funès. Si l’acteur nous confie que ce n’était pas son but ultime, ça le rend tout de même heureux : « Il reste l’un des plus grands acteurs ». Un acteur qu’il admire par sa façon de jouer, cette capacité à faire croire qu’il sur-jouait, alors que tout était naturel et fluide. En tournée dans toute la France avec cette comédie, les deux comédiens vont arpenter différents théâtres.

Antony Vincent avoue tout de même préférer le cinéma. « Tu as des inconvénients et des avantages dans le cinéma tout comme dans le théâtre. Mais le cinéma reste tout de même ce que j’aime le plus ». Le comédien prend plaisir à pouvoir regarder chaque détail d’une scène, des émotions, des actions que la caméra a su capter. Des choses que l’on ne voit pas forcément sur la scène. Autre que la performance d’acteur, Antony Vincent aime s’évader par le biais de l’écriture.

De la comédie au drame

Il y a cinq ans, le comédien se lance dans l’écriture de son propre long-métrage. Il trouve difficilement un producteur et décide d’en faire un court-métrage pour montrer aux gens ce qu’il sait faire et l’histoire qu’il veut défendre. Rapidement les choses s’enchaînent, il fait la connaissance d’une productrice, émue par son histoire. Ils signent ensemble. « Une belle opportunité qui me permet de travailler dessus. On a du modifier quelques passages, je suis une personne ouverte et je prends tous les conseils. Je ne veux pas avoir le dernier mot juste pour dire que c’était mon idée. Au contraire si les autres ont des choses meilleures à m’apporter je prends ».

Antony Vincent acteur

Antony Vincent, sa passion pour le cinéma. (Crédit photo Ben Lévy)

L’idée de son scénario lui vient lors d’une discussion en fin d’année avec son professeur de mathématiques. « Le prof nous racontait que l’on détectait des maladies à des personnes en leur disant qu’il ne leur restait plus beaucoup à vivre. Du coup elles en profitaient pour acheter tout et n’importe quoi, faire des crédits. Au final, elles se retrouvent avec un mauvais diagnostic. Il s’avère qu’elles ne vont pas du tout mourir et qu’elles se sont endettées pour rien ». Antony Vincent part dans l’écriture d’une comédie un peu folle, mais au fur et à mesure il se rend compte qu’il veut quelque chose de plus sincère.

Antony Vincent, l’ami fidèle

Il imagine une histoire qui marque les gens, une histoire qui fait pleurer. Fidèle en amitié, le comédien veut mettre en lumière cette partie qu’il a en lui. « Je suis une personne ou l’amitié c’est hyper important. Quand j’aime bien quelqu’un ça se voit, car je suis entier et j’aime pas cacher mes sentiments. Si j’ai un pote qui me manque, mais qui ne me donne pas de nouvelles, je ne vais pas me dire « il ne me donne pas de nouvelles alors je ne lui en donne pas ». C’est une réaction bête, bien au contraire j’ai besoin de savoir comment vont mes ami(e)s ».

Son court-métrage raconte ainsi une belle amitié entre deux jeunes hommes à qui la vie ne fait pas de cadeau. L’écriture est pour Antony Vincent vitale, il se sent bien. Apaisé, il se laisse bercer par ses plus beaux rêves. C’est dans cet élan poétique que se termine notre entretien.


“Les pieds nus dans la neige” en tournée dans toute la France.

Septembre 2019 

Vendredi 13 et samedi 14 : Nice

Samedi 21 : Saint Raphael

Vendredi 27 et Samedi 28 : Dijon

Octobre 2019

Vendredi 11 et Samedi 12 : Vichy

Du jeudi 24 au samedi 26 : Marseille

Novembre 2019

Du jeudi 7 au samedi 9 : Angers

Samedi 30 : Six fours les plages

Décembre 2019

Du jeudi 5 au samedi 7 : Agen

Janvier 2020

Du vendredi 10 au Dimanche 12 : Gaillard

Du mercredi 29 au Vendredi 31 : Antibes

Février 2020

Samedi 1 : Antibes

Vendredi 7 : Herrlisheim

Mars 2020

Vendredi 13 et Samedi 14 : Montbrison

Vendredi 20 : Blois

Avril 2020

Samedi 4 : Fismes

Du 16 au 19 : Ile D’Yeu

Jeudi 23 : Geneve

Dimanche : Festival Rire en Avesnois


Marie s’infiltre pour un monde plus libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.