Ce nouveau film de Quentin Dupieux tourné en deux semaines seulement

A notre beau métier, Quentin Dupieux, cinéma, cinéaste, Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel

Crédit Photo : Pinterest

Quentin Dupieux un petit cachotier ? Le réalisateur vient de tourner un film en deux semaines qui est annoncé comme “délirant”. Léa Seydoux qui fait partie du casting a dévoilé quelques éléments dans une interview accordée à Télérama, ce mercredi 3 janvier. 

“Mandibules” en 2021, “Incroyable mais vrai” et “Fumer fait tousser” en 2022, “Yannick” en 2023, “Daaaaaali” en 2024… Voilà que Quentin Dupieux vient de tourner un sixième film en moins de trois ans. Le réalisateur serait-il un accro au travail ? Intitulé “À notre beau métier”, le réalisateur a fait une fois de plus appel à Raphaël Quenard, que l’on a pu voir dans le film à succès Yannick, réalisant le meilleur score au box-office français avec près de 450 000 entrées. 

Le cinéaste a également voulu du renouveau avec l’arrivée de plusieurs acteurs qui n’ont jamais côtoyé son univers : Vincent Lindon, Louis Garrel ou encore Léa Seydoux, qui a dévoilé le synopsis dans une interview confiée à Télérama, ce mercredi 3 janvier. Selon la comédienne, le film est une “mise en abyme autour d’acteurs qui jouent dans un film nul. Des acteurs face à leur personnage et leurs répliques. Chaque rôle est double. Vincent Lindon interprète un acteur qui interprète mon père.” Un long-métrage qu’elle décrit de “délirant” et de “très très drôle.” 

Léa Seydoux sous le charme du travail de Quentin Dupieux 

Grâce au talent de Quentin Dupieux, on retrouve ainsi l’actrice dans une comédie, un genre dans lequel on la voit très peu, si ce n’est dans “Mes copines” en 2006 ou encore “France” en 2021. Mais après la lecture du scénario qu’elle a lu en une traite, il était pour elle une évidence de dire oui au réalisateur qu’elle considère comme “un cinéaste hors du commun. Un créateur dont  l’humour cache une profondeur de plus en plus sociale, à travers des personnages imparfaits et maladroits.

Pour le moment on ne connait pas la date de sortie de À notre beau métier, mais vous pouvez toujours vous consoler avec Daaaaaali à l’affiche le 7 février prochain avec Anaïs Demoustier, dans la peau d’une journaliste qui rencontre Salvador Dali pour un projet de documentaire.