Portraits

Arnaud Demanche ou la conscience humoristique

par  | 

En live à l’Apollo Théâtre à Paris le 26 et 27 juin, l’humoriste Arnaud Demanche se confie à PressEyes. Il nous parle de son parcours et de ce qu’est devenu aujourd’hui le milieu humoristique. 

Il y a des passions qui naissent en nous avec le temps, en grandissant… D’autres personnes ont des passions ancrées en eux depuis l’enfance et qui ne les quittent jamais. C’est le cas de l’humoriste Arnaud Demanche que j’ai la chance d’avoir au téléphone,  pour me raconter d’où lui vient ce plaisir de faire rire les gens. Sans aucune hésitation, il me répond que c’est en lui depuis son plus jeune âge.  «  J’ai toujours aimé les comiques et l’humour. Quand j’étais petit, mes parents passaient des cassettes audio dans la voiture de sketches qu’ils avaient enregistrés à la télévision. Je trouvais ça génial, parce que j’entendais des rires dans la bande audio et je trouvais ça super comme sensation, que des gens rigolent. » À seulement trois / quatre ans, « je ne me souviens plus exactement », Arnaud Demanche récitait fièrement à ses camarades de maternelle du Guy Bedos ou du Raymond Devos. On imagine très bien la tête de ces petits êtres, regardant étrangement leur ami en se demandant ce qu’il leur racontait. 

Des mathématiques à l’écriture 

En cinquième, le garçon reçoit son premier poste de radio et fait une belle découverte ! Celle de la station « Rire et Chansons ». «C’est là que je me suis dit c’est ça que je veux faire ! Et puis comme tous les gamins, je faisais des spectacles à mes cousins, mes oncles, mes tantes, mes grands-parents et je me prenais des bides monstrueux, c’est horrible, mais ça ne m’a pas découragé. »

Pour réaliser son rêve, Arnaud Demanche a dû s’armer de patience et d’une belle force de caractère face à des parents qui ne voulaient pas entendre parler d’art et de littérature. « Dans mon milieu, ce n’était pas très bien vu. J’étais à St Jean Béthune à Versailles, dans un collège et lycée très stricts, on ne faisait que des maths. C’était assez compliqué de vendre une école de théâtre. Mes parents étaient d’accord pour graphiste, c’était le truc le plus artistique auquel je pouvais prétendre. » Pour le jeune garçon, c’est un bon compromis, lui permettant de mettre en œuvre sa plume en tant qu’auteur de publicité et mettre un pied dans l’écriture et l’édition pour peut-être proposer des manuscrits. « Je suis parti dans la pub et, dès qu’il y avait une occasion d’écrire des petites bricoles, j’étais très content et j’ai saisi chaque opportunité. »

https://www.instagram.com/p/B777WBjIVvV/

Des opportunités qui lui ont ouvert les portes de grands médias comme Canal + où il débutera en tant qu’auteur. Il sera également chroniqueur sur RTL, France Inter, Europe 1 ou encore l’un des auteurs de Nicolas Canteloup. Si l’auteur continue à écrire pour d’autres, il écrit aussi pour lui, notamment son dernier spectacle « Blanc et Hétéro », ou encore des minis-vidéos humoristiques qui ont fait des millions de vues sur Facebook pendant le confinement ! « Je voulais que les gens rigolent et qu’ils ne stressent pas trop pendant la période, alors j’essayais de les décontracter. Le fait de voir que ça fonctionne, on se dit c’est bon j’ai réussi à faire ce que je voulais faire. Après, on est toujours content quand ça marche. Quand j’ai vu 12 millions s’afficher en dessous de l’une de mes vidéos, mes pieds n’ont pas touché le sol ! À la maison, on m’a parlé autrement je peux vous le dire (rire). »

L’insouciance d’un rire sociétal et politique 

Des vidéos avec des thèmes ancrés dans l’actualité du moment, soulignant cette période du Covid-19. Des sketches qui font rire, mais surtout qui nous montrent la réalité des choses et parfois même la bêtise humaine, comme celle intitulée « Qu’est-ce qui était pas clair dans restez chez vous ? ». Arnaud Demanche ne fait pas rire bêtement, chacune de ses blagues ont une profondeur et une véritable prise de conscience sur des situations que nous vivons ! Pour Arnaud Demanche, ce changement de dimension de l’humour est lié à l’après Charlie Hebdo et le Bataclan. « Ce que l’on faisait comme métier avant était principalement du divertissement. Il y avait beaucoup de sketches sur des personnages, on abordait des sujets qui ne cassaient pas trois pattes à un canard. Plein d’humoristes ont fait la vie de couple, on a tous fait les stylos qui ne marchaient pas, des trucs comme ça. Beaucoup de constats sur la vie quotidienne, avec des personnages très fantaisistes. Les sketches de Dany Boom, ‘Le culturiste’, sont des choses qui ne sont pas du tout corrélées au monde dans lequel on vit. On avait une vraie insouciance et c’était génial. Mon premier spectacle était dans une veine complètement insouciante. »

Après cette vague de terreur, le rire a besoin de trouver un sens dans cette nouvelle société où l’insouciance est remplacée par la peur et les doutes. Arnaud Demanche s’empare de cette peur, pour la tourner en dérision et montrer que l’on peut en rire, s’évader le temps d’un instant. « Ce que je faisais ne pouvait plus être gratuit et n’avait pas de sens dans la société dans laquelle j’évoluais. Il fallait dire des choses, on ne pouvait plus se contenter de mettre de la poussière sous le tapis et de faire des blagues. Le rire est devenu plus politique, plus sociétal et pour moi il a une vision différente. Maintenant, quand les stand-upper font des tournées, ils ne font pas juste une tournée de divertissement, ils font une tournée d’éducation populaire, car en général ce sont des gens qui se renseignent beaucoup sur les sujets dont ils parlent. Quand ils arrivent quelque part, ils délivrent un message sur lequel ils ont énormément travaillé, sur lequel ils ont beaucoup réfléchi et qui suscite un débat. C’était le sens de ‘Blanc et Hétéro’ qui est un appel au dialogue. »

Une parole libre et responsable 

Un spectacle qui soulève de nombreuses questions comme le racisme aujourd’hui, le communautarisme ou le fait de réussir à évoluer ensemble dans une vie où les idées sont de plus en plus divergentes.

Des sujets primordiaux au vu de leur impact important sur ses auditeurs, notamment les enfants qui prennent plaisir à écouter Arnaud Demanche. Peut-être une manière pour les parents de les tenir informés de ce qu’il se passe autour d’eux tout en les amusant. Une parole libre, mais qui doit être responsable. « On ne peut pas se pointer et dire tout ce qu’il nous vient par la tête. Il ne faut pas oublier que de l’autre côté il y a des oreilles. Il faut avoir la conscience de qui va le recevoir et comment il va le recevoir, c’est peut-être le domaine le plus compliqué à maîtriser. Il faut anticiper la réception et ce n’est pas toujours simple. On a toujours des surprises. »

Une parole que vous allez pouvoir écouter et voir en streaming le 25 et 26 juin  l’Apollo Théâtre à Paris. Ce live sera un savoureux mélange entre « des vannes que j’ai écrit pendant le confinement, mon spectacle… parce que ce n’est pas possible de jouer mon spectacle en entier dans ces conditions. Ce sera quelque chose de créé pour cette situation et l’occasion ».

View this post on Instagram

📺 Mes cadets 2.0, je suis à la pointe de la technologie ! 📺 Faut sacrément innover pour faire vivre le spectacle ! Alors comme les salles ne peuvent pas encore rouvrir normalement, avec mes amis de l'Apollo Théâtre, on a eu l'idée de faire un show spécial, en streaming live, les 26 et 27 juin à 21h30. Le principe est simple : il y a des caméras dans la salle, je serai sur scène, et vous pourrez me voir sur votre écran, en direct. Je ne vais pas jouer tout mon spectacle habituel, ce sera un show un peu spécial, avec quelques surprises, (je vais essayer d'avoir des tigres, des lions, des éléphants, des clowns, des acrobates et Paul Pogba déguisé en Nana Mouskouri qui chantera « Y a d'la pookie dans le side ». Si ça n'est pas possible d'obtenir tout ça, je trouverai autre chose.) Alors, on se voit les 26 et 27 ? 📲 Pour réserver sur le streaming, c'est ici : https://www.apollotheatre.live/ 🎫 Et en bonus, quelques places assises sont disponibles pour assister au show dans la salle, en respectant la distanciation sociale : https://www.apollotheatre.fr/spectacles/dansblanchetero Allez, tchao ! 😘😘 #apollo #live #video #streaming #standup #standupcomedy #spectacle #onemanshow #show #scene #onstage #culture #theatre #juin #paris #parisienne #parisien #light #lumiere #lol #mdr #humour #fun #humoriste #sortie #sortiraparis #confinement #youtube #confine #deconfinement @majdadelmas_apollotheatre @apollo_theatre75

A post shared by Arnaud Demanche 🎤 Humoriste (@arnauddemanche) on

Le théâtre sera doté d’un système de connexion relié aux caméras installées dans la salle. Vous pourrez voir Arnaud Demanche comme si vous étiez. L’humoriste pourra également interagir avec son public à l’aide d’iPads fixés sur les fauteuils ! Bienvenue dans cette nouvelle vie 2.0.

L’auteur qui a connu une véritable notoriété pendant le confinement a hâte de retrouver ce public qui le connaît déjà. « Les gens qui viendront auront un autre état d’esprit de ceux que j’avais jusqu’à maintenant, qui étaient des amateurs de découvertes, ils venaient sans trop savoir. C’est un public très cool car il aime bien découvrir de nouveaux talents et il est hyper bienveillant. Là, ce sera autre chose, ils viendront en sachant qui je suis et vont être plus excités. J’attends ça avec impatience. » Une impatience que j’entends presque au bout du fil !

Avant de raccrocher, Arnaud Demanche me fait part de ses nouveaux projets : « Je suis en train de développer le scénario de ‘Blanc et Hétéro’ qui sera un film adapté du spectacle. » Un show qui reprend dès septembre avec une tournée dans toute la France ! « Je ne vais pas beaucoup dormir chez moi. » Bien évidemment, on reste au rendez-vous sur les réseaux sociaux avec de nouvelles vidéos que nous prépare Arnaud Demanche. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.