Série

« The Vampire Diaries » : Pourquoi Damon Salvatore continue à fasciner ?

par  | 

Damon Salvatore, considéré comme le vampire démoniaque de « The Vampire Diaries », devient peu à peu le gentil de l’histoire. L’un des créateurs de « The Vampire Diaries », revient sur ce personnage lors du Comic-Con de New-York. 

La première saison de « The Vampire Diaries » montre un Damon Salvatore (Ian Somerhalder) détestable ! Il est à l’image même de ce vampire démoniaque qui tue tous les humains croisant son chemin. Pourtant, cet anti-héros ne laisse pas indifférent les spectateurs, qui vont être en partie la cause de l’évolution de Damon Salvatore. Les fans de la série ont eu de vives réactions envers ce personnage, ce qui a été une affaire assez compliquée pour les scénaristes, obligés de repenser à quelques détails concernant ce vampire. 

La complexité du personnage 

De l’image démoniaque, Damon Salvatore devient peu à peu « humain ». La cause ? Ce personnage complexe a de nombreuses facettes, entre celle d’un soldat courageux, qui respectait les ordres, sa véritable identité quand il était encore humain, et celle d’un vampire, un être plein de vices et de mensonges. Pour Kevin Williamson, co-créateur de « The Vampire Diaries », il était nécessaire de le faire basculer peu à peu dans le camp des gentils pour qu’il ait plusieurs cordes à son arc.

Une rédemption qui débute dès le début de la saison 2. Damon tient le public en haleine. Le méchant qu’ils ne détestaient pas vraiment fait partie des gentils ! Une rédemption qui débute dès la saison 1, le vampire à de brefs moments de compassions avec certains des protagonistes. Il va notamment s’excuser auprès de Vicky Donovan de l’avoir transformé en vampire. Les scénaristes perdent le contrôle de ce personnage qui passe entre les mains des spectateurs. Ces derniers l’adulent par ce caractère sombre et mystérieux. Il inquiète, va t-il replonger vers les ténèbres ? 

 Les failles d’un monstre

Les scénaristes ne tiennent pas à ce que le personnage qu’ils ont créé soit totalement sous le contrôle des spectateurs. Ils ont alors la malicieuse idée que Damon s’en prenne au frère d’Elena, pour que le public puisse à nouveau le détester un peu … « C’est une façon de le rendre de nouveau méchant et de tourner Elena contre lui, il devrait être le méchant !’ Mais comme on l’avait fait devenir gentil, on ne pouvait pas le rendre mauvais juste pour sauver notre peau. Les téléspectateurs l’aimaient et on a simplement essayé de faire en sorte qu’ils le détestent pour qu’il nous appartienne à nouveau », confiait Kevin Williamson lors du Comic Con de New York qui s’est tenu le week-end dernier. 

Pourtant c’est peine perdue… Damon a beau être violent, tomber amoureux de la copine de son frère, le spectateur l’idéalise. Les scénaristes sont dans l’impasse et doivent continuer à l’humaniser au fil des saisons. Le vampire apprend à se contrôler et répercute sa colère sur les véritables méchants de l’histoire. Un comportement qui souligne toutes les failles de ce personnage et qui pousse le public à savoir qui il est vraiment … Bien que ce ne soit pas si facile de connaître son véritable visage entre les sorts qui lui sont jetés par les plus vulnérables et les vieux souvenirs qui refont surface.

Pour la petite anecdote, Ian Somerhalder était contre l’idée que son personnage devienne gentil !  L’acteur a tout de même admis que les créateurs avaient peut-être fait le bon choix de présenter  Damon comme une personne avec une âme plus aimante et appréciée des fans. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.