Thaïs Lona : la sincérité d’une voix plurielle