Comment a été créée la journée internationale des droits des femmes ?

En cette journée « des » femmes et non « de la » femme, l’équipe de PressEyes a réuni plusieurs sujets dans un même dossier, entre la naissance de cette journée et celles qui la portent toute l’année. Un dossier dédié aux amazones, aux muses, aux révolutionnaires et bien d’autres, …

Le 8 mars, la France, l’ONU et d’autres pays célèbrent la Journée Internationale des droits des Femmes. Une journée pendant laquelle les animations et les débats n’étaient centrés que sur la gente féminine afin de revendiquer ses droits. Mais, comment cette journée des droits des femmes a-t-elle vu le jour ?

crédit photo : pexels

La Journée Internationale des Femmes, c’est tout d’abord l’histoire de femmes ordinaires qui sont devenues célèbres et qui ont marqué l’Histoire. Une lutte durant laquelle elles ont revendiqué leurs droits pendant des siècles, afin de participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes. On peut même remonter jusqu’à l’Antiquité grecque.  Là, Lysistrata a lancé une grève sexuelle contre les hommes pour mettre fin à la guerre. Pendant la Révolution française, des Parisiennes ont demandé « Liberté, Egalité, Fraternité ». Elles ont marché sur Versailles pour exiger le droit de vote des femmes.

Des femmes qui haussent le ton et donnent l’idée d’une Journée Internationale des droits des Femmes, créée au tournant du XIXe et du XXe siècles. Une période caractérisée par le monde industriel impulsé par l’expansion et l’effervescence, par une croissance démographique explosive et par l’émergence d’idéologies radicales.

Petit repère dans le temps :

1909 – Conformément à une déclaration du Parti Socialiste Américain, la première Journée Nationale de la Femme est célébrée sur tout le territoire des Etats-Unis le 28 février 1909. Les femmes la célèbrent ensuite le dernier dimanche de février jusqu’en 1913.

1919 – L’Internationale socialiste, réuni à Copenhague, instaure une Journée de la Femme Internationale pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes. Le but, qu’elles puissent obtenir le suffrage universel. Une proposition approuvée à l’unanimité par la conférence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premières élues au Parlement Finlandais.

1911– Après la décision prise à Copenhague, l’année suivante, c’est l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark et la Suisse qui célèbrent cette journée le 19 mars. Plus d’un million de femmes et d’hommes assistent à des rassemblements. Si Elles exigent le droit de voter et d’exercer une fonction publique, elles revendiquent aussi le droit au travail, à une formation professionnelle et à la cessation de la discrimination sur le lieu de travail.

Mais le 25 mars 1911, un tragique incendie se propage dans l’atelier Triangle à New-York, qui coûte la vie à plus de 140 ouvrières. La plupart sont des immigrantes italiennes et juives. Un événement qui a une forte influence sur la législation du travail aux Etats-Unis. On évoque alors les conditions de travail.

1913-1914 – Dans le cadre du mouvement pacifiste à la veille de la Première Guerre Mondiale, les femmes russes célèbrent leur première Journée Internationale de la Femme, le dernier dimanche de février 1913. Dans les autres pays d’Europe, aux alentours du 8 mars, les femmes organisent des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité avec leurs sœurs.

1917 – En Russie, deux millions de soldats tombent au combat. Une guerre qui fait réagir la gente féminine. Elles choisissent de nouveau le dernier dimanche de février pour faire la grève, pour obtenir du pain et de la paix. Les dirigeants politique s’élèvent contre la date choisie, mais les femmes passent outre. La suite, on la connaît : le tsar est obligé d’abdiquer et le gouvernement provisoire accorde le droit de vote aux femmes.

Les années passent. Les femmes continuent leur lutte. C’est alors qu’en 1977 l’Onu proclame et officialise la Journée des Femmes le 8 mars. En France, en 1982, François Mitterrand invite 400 femmes et décrète la Journée de la Femme en France.

Aujourd’hui, la journée des droits des femmes continue d’être célébrée. Chaque année, avec des thèmes différents pour faire bouger les choses. Mais, au fil des année, beaucoup d’entre nous s’interrogent sur la pertinence de cette manifestation. Notamment sur son nom qui varie entre « Journée Internationale de la Femme » ou « Journée Internationale des droits des Femmes ». Est-ce une journée où encore une fois la femme est stéréotypée ou une vraie valeur pour qu’elle puisse être égale à l’homme ?

Mathilde Dandeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *