Le cancer des poumons, bientôt plus courant chez les femmes ?

C’est le nouveau constat d’une étude américaine, publiée par le New England Journal of Medicine le mercredi 23 mai. Les femmes seraient plus touchées que les hommes par le cancer des poumons. Surtout celles entre 30 et 54 ans. Mais, ce phénomène est-il d’actualité en France ?

Ces 20 dernières années, la tendance s’est inversée aux Etats-Unis. Les femmes sont plus concernées par le cancer des poumons que les hommes, selon une nouvelle étude américaine. Dans les deux cas, le taux de maladie a baissé drastiquement. Mais, celui de la gente féminine reste tout de même élevé. Pourquoi ? Ce n’est pas seulement la faute du tabac. 15% des cancers du poumon sont provoqués par d’autres facteurs. L’exposition à l’amiante, l’arsenic, le radon ou l’aluminium dans un cadre professionnel peut aussi faciliter l’apparition de la tumeur.

L’origine de cette augmentation reste encore un mystère. Ce type de cancer pourrait aussi bien être causé par la pollution de l’air, que ce soit à cause des transports ou de l’agriculture. Ces facteurs existent également en France. Alors, est-il possible que le taux de ces cancers soit en hausse dans l’Hexagone ?

Un scénario peu probable selon les chiffres …

Le cancer des poumons est le 3ème cancer le plus fréquent chez les femmes. Sur les 49 409 nouveaux cas en 2017, 16 849 concernaient la gente féminine – soit près d’un tiers. Il se déclare généralement dans la soixantaine. C’est également le 2ème cancer le plus mortel pour le sexe féminin. Sur 30 991 décès en 2017, 10 176 étaient des femmes. Là encore, elles représentent un tiers. Donc, elles restent minoritaires dans ce type de pathologie.

Au-delà de ce postulat, il est difficile de ne pas remarquer une hausse depuis 1980 – notamment due à l’augmentation du tabagisme, selon certains experts. Les départements les plus touchés sont des spécialistes en pollution de l’air : l’Île-de-France, les Alpes-Maritimes, l’Hérault, le Var et la Haute-Garonne.

Via Giphy

Pour éviter que le cancer des poumons ne se propage, il suffit de surveiller l’apparition des symptômes. Troubles respiratoires, douleurs localisées à l’épaule ou au thorax, fatigue, perte d’appétit et de poids, … Il est aussi nécessaire de cesser de fumer et d’adopter une bonne alimentation.

Marie Boetti

Source Photos : Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *