« MAIPOILS »

Après « Movember », Paméla Dumont, une jeune comédienne québécoise lance le mouvement « MAIPOILS »

16684123_405632166436903_8672211628613069510_n

Epilation, rasoir, crème épilatoire, on arrête tout pour ce mois de mai, voilà ce que propose Paméla Dumont, une jeune comédienne Québécoise qui lance le mouvement « MAIPOILS ». Alors que le poil est considéré comme l’inconvénient numéro un des femmes, il le devient aujourd’hui pour les hommes qui sont de plus en plus nombreux à se rendre chez l’esthéticienne où se raser eux même. L’idée de Pamela est alors d’inciter à oublier ce petit tracas et laisser son épiderme au naturel.

Stop aux diktats de beauté

« MAIPOIL » est donc le mouvement qui selon la jeune québécoise pourrait permettre de faire « éclater les dikats de beauté et de proposer d’autres modèles de corps à voir », et pour rappeler qu’aujourd’hui que « l’épilation chez les femmes n’est plus une mode mais une obligation ». Elle veut aussi faire oublier que les poils c’est sale, signe de laisser-aller et laisser le naturel s’exprimer.

Pamela Dumont veut que les gens prennent conscience de la réelle pratique de l’épilation et « permettre à quelques jeunes femmes de ne pas entrer systématiquement dans leur puberté avec un rasoir à la main », elle ajoute « nos poils, on les subit trop souvent. J’aimerai croire qu’ils ne sont pas à la base pour nous peser. J’aimerai apprendre ou réapprendre ce que les poils peuvent avoir de drôle, de réconfortant, de doux, de chaux, de soyeux, de coloré, d’extravagant, de banal, de beau…J’aimerai juste qu’on redonne une chance à nos poils et que pour un bref, tout bref instant, on cesse de les opprimer. » Voilà ce que veut cette militante du poil qui comme toutes les femmes c’est essayé à toutes sortes d’épilations… puis une jour, elle s’est posée plusieurs questions : « Mais pourquoi lutter ? Puis-je cesser cette guerre ? Ai-je le droit d’être belle et féminine avec mes poils ? Y’a t-il une tentative d’homogénéisation des goûts de la population dans le but de vendre toujours plus de produits associés ? »

Pourquoi le mois de mai ?

Si la jeune femme choisie le mois de mai ce n’est pas pour rien. En effet c’est le retour du printemps où chacun de nous commence à dévoiler notre corps et l’un de nos réflexes est donc de se débarrasser de tous nos poils. Un geste que Pamela dénonce « Ne soyons pas épilé et fières » mais « Fières de se changer au vestiaire avec un corps qui ne sera pas lisse comme un bébé, mais une femme assumé, faire l’amour avec des nouvelles subtilités amenées par la sensibilité décuplée par les poils, de draguer avec plus de phéromones, contrarier les multinationales du poil, décomplexer son corps mais aussi un peuple entier ! »

Chaque jour, sur sa page facebook et son site internet le mouvement poste des témoignages des internautes, des vidéos, comme cette petite série d’Arte intitulée Poilorame qui permet à chacun de communiquer sur l’avancée du combat.

Alors on oubli tous nos complexes du poils et on laisse sa peau tranquille.

Mathilde Dandeu ( Mercredi 17 mai)

(Crédit photo : Olivier Hardy)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *