Jesse Williams, un acteur qui transcende les causes

Vous le connaissez sûrement en tant que chirurgien dans la série « Grey’s Anatomy ». Mais ce que vous ne savez sûrement pas, c’est que Jesse Williams accumule les actes engagés. Que ce soit lors d’un discours ou grâce aux réseaux sociaux, le comédien originaire de Chicago défend de nombreuses causes.

Capture Instagram @ijessewilliams

Connu pour son rôle de Jackson Avery dans « Grey’s Anatomy », l’acteur Jesse Williams cache bien son jeu. Il prône l’égalité sociale, les droits civiques et la liberté des femmes. En 2016, lors des BET Awards, le jeune homme a remporté le Humanitarian Award. Après avoir remercié sa famille, il a prononcé ces quelques mots : « ce n’est pas pour moi, cette récompense est pour les activistes, les avocats spécialisés en droits civiques, les parents, les enseignants et les étudiants qui ont réalisé qu’un système construit pour nous diviser, nous appauvrir et nous détruire ne peut pas durer si nous luttons ».

 

Selon lui, l’éducation demeure au centre de toute mobilisation. « Le plus nous apprendrons à nous connaître et nous comprendrons comment nous sommes arrivés là, le plus nous continuerons à nous battre », a-t-il affirmé.

Il a aussi dédié ce prix à toutes les femmes noires. L’occasion pour lui d’aborder les violences policières et le contexte – toujours très actuel – des États-Unis.

Des idées innovantes à l’image d’une lutte continuelle

Jesse Williams a participé à la création d’une plate-forme vidéo, appelée Question Bridge, pour que les hommes noirs s’expriment sur leur masculinité et les autres problématiques qu’ils rencontrent. Une plate-forme qui permet d’évoquer des thèmes tels que l’identité, la violence et la peur.

Question Bridge est aussi un outil qui lui permet de soutenir des mouvements comme Black Lives Matter et des minorités comme Standing Rock.

L’acteur a également co-fondé Blebrity, un jeu de charades dédié aux Afro-Américains. Un mélange entre la culture et la comédie. Un bon moyen de s’amuser tout en se rappelant des stars des années 80, en revoyant l’évolution des universités traditionnellement noires (ou Historically Black Colleges and Universities) et en évoquant les célébrités que seules les personnes de couleur connaissent.

Une pluralité des combats

L’interprète de Jackson Avery ne soutient pas uniquement ses origines, l’histoire et l’actualité qui en émanent. Il se bat aussi pour les femmes. En février dernier, il a rejoint le lancement d’une campagne pour la dignité, tournée vers « les femmes qui ont été incarcérées » et qui « sont toujours des femmes ».

Il n’hésite pas à partager des articles ou des informations déconcertantes sur le traitement des migrants dans son pays, comme ce post twitter sur les pratiques de ICE, l’agence fédérale de police aux frontières des États-Unis.

Marie Boetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *