Série

« Romance », l’amour d’une autre époque

par  | 

Ce mercredi, sur France 2 retrouvez « Romance ». Une mini série, réalisée par Hervé Hadmar, qui nous plonge dans un amour photographié. 

Imaginez-vous admirer et tomber amoureux d’une personne sur une photo datant des années 60 et quelques minutes plus tard être à ses côtés… Une réalité impossible, et pourtant c’est celle qu’a imaginé le réalisateur Hervé Hadmar, pour sa mini-série « Romance », diffusée sur France 2. 

Jérémy, un ancien interne, désorienté dans sa vie, abîmé par cette société du 21e siècle, se laisse porter par une photographie suspendue au-dessus du bar d’une boîte de nuit. Il observe cette inconnue (Olga Kurylenko), vêtue d’une robe mouillée, marchant vers la mer. Une photo prise dans les 1960, à Biarritz. Lui qui rêve d’amour, se laisse enivrer par la musique autour de lui et se retrouve cinquante ans plus tôt sur la côte basque. 

Amour passionnel et thriller

Le jeune homme découvre la vie de l’époque, surfant sur la vague des Sixties. Un voile de liberté de cette génération insouciante, qui ne vit que d’amour et de fêtes. « Romance », nous plonge au coeur des vieilles et belles voitures, d’immenses villas familiales colorées situées dans ses quartiers d’été. 

Mais très vite, le spectateur est rattrapé par le suspense…  Jérémy se laisse submerger par cet amour obsessionnel qu’il a pour Alice, celle qu’il l’a intrigué sur ce cliché. Il doit découvrir qui elle est, et connaître son secret… 

Au casting, aux côtés de Pierre Deladonchamps (Plaire, aimer et courir vite) et de Olga Kurylenko (sept psychopathes, À la merveille), on retrouve Pierre Perrier (Le Tueur du lac), qui incarne un amant possessif, mais aussi Barbara Shulz et Simon Abkarian. 

Un casting quatre étoiles, pour vous plonger dans cette réalité qui mêle le présent au passé et la douceur au thriller. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.